F1Forum

Pour discuter de l'actualité et de l'histoire du sport automobile (F1 , WRC , NASCAR , GP2 , LE MANS ...)
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grands Prix de Légende : GP de Belgique 1991

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greg Gouilly
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2023
Age : 39
Localisation : Arces (Yonne 89)
Emploi/loisirs : Professeur des écoles
Humeur : Top Fuel
Points : 5237
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Grands Prix de Légende : GP de Belgique 1991   Mer 10 Sep - 22:41

Qui se souvient des débuts de Michael Schumacher au sein de l'écurie Jordan ? Pourtant, les essais qu'il fit à la veille du GP de Belgique ont tellement impressionné Trevor Foster qu'il s'en souvient encore aujourd'hui.

A Spa, pour son premier Grand Prix, Michael Schumacher fait équipe avec Andrea de Cesaris, un spécialiste du circuit. Trevor Foster, Team-Manager de l'équipe Jordan, se souvient: " J'ai expliqué à Michael que j'allais demander à Andrea de lui donner un ou deux tuyaux, à bord d'une voiture de série. Il pourrait ainsi le mettre en garde sur les pièges et les virages difficiles. " De Cesaris accepte le principe, mais, à l'heure prévue, l'Italien est retenu avec Eddie Jordan. Il renégocie son contrat. Trevor Foster demande à Schumacher d'attendre un peu. " A ce moment, Michael m'a scié. "Pas de problème", a-t-il répondu, "j'ai un vélo dans le coffre de ma Mercedes. Je vais faire un tour de circuit avec, en attendant" Lorsqu'il est revenu, Andrea n'était toujours pas disponible. "Pas de problème", a encore répondu Michael, "je refais un tour avec mon vélo. " Ce type avait eu la clairvoyance d'apporter un VTT. Il n'a pas demandé à l'équipe de lui prêter un vélo, un scooter, voire une voiture. Non, il avait apporté son propre VTT. Avant de quitter son appartement, il s'était demandé: "De quoi aurai-je besoin là-bas ?" " Professionnel.

"Le lendemain, Michael a pris la piste pour la première fois. Il était tout de suite dans les temps. Après ses quelques séries de tours, je lui ai demandé s'il avait l'impression de 'surconduire' à certains endroits. Nous parlions par radio, et il m'a répondu : "Non, je suis à la limite, mais je ne la dépasse pas.'' Il m 'a dit cela comme je vous le dis maintenant, sans passion, sans émotion, rien. "je suis à la limite, mais je ne la dépasse pas..." C'étaient là ses premiers essais officiels au volant d'une Formule 1!!"


Le deuxième épisode intéressant de l'histoire s'est déroulé un peu plus tard. De Cesaris n'était pas satisfait du comportement de sa voiture. Quelque chose se produisait sur les bosses. Il abandonna sa voiture de course pour prendre le mulet. La monoplace de Michael, elle, était immobilisée par une fuite d'eau. J'ai donc demandé à Schumacher de prendre la voiture de course d'Andrea. Nous avons changé les sièges, ajusté les ceintures et d'autres bricoles. Dès sa sortie des stands, Michael améliorait son chrono personnel... et celui qu'Andrea avait réalisé avec la même voiture quelques minutes plus tôt.

" Après la séance, nous nous sommes assis en briefing. Andrea parla d'une petite série de bosses très difficiles à éviter. "La voiture est très nerveuse à cet endroit", précisa-t-il. Michael ne parlait pas beaucoup. Il était assis et écoutait. Je lui ai demandé s'il avait rencontré le même problème. " Oui pendant quelques tours. Si tu lèves à cet endroit, la voiture est instable", répondit-il, avant de poursuivre: "Alors je suis passé à fond, et le problème a disparu." Andrea l'a regardé, ébahi. Visiblement il ne comprenait pas. A un autre endroit, De Cesaris ne pouvait pas passer la sixième. Alors, il restait en cinq, et la monoplace était une nouvelle fois nerveuse. je me suis tourné vers Michael et lui ai posé la même question. Sa réponse fut éclatante: "Oui, oui, j'ai eu le même problème pendant quatre tours. Alors j'ai décidé de passer la première partie du virage en cinquième, de mettre la sixième au milieu, puis de freiner pied gauche. Cela calme la voiture pour la fin du virage." Andrea eut l'air perdu. Michael n'avait même pas mentionné ces choses, car, pour lui, elles étaient naturelles. Il n'en avait pas parlé tout simplement parce qu'il pensait que tous les autres faisaient la même chose. Que pouvaient-ils faire d'autre? Michael termina les qualifications à la septième place, en étant gêné dans sa dernière tentative. Il aurait pu faire encore mieux. Quatrième, je pense. " La course n'est pas à l'image de ces débuts éblouissants. Après un excellent départ, Schumacher abandonne, embrayage cassé.

Quelques semaines plus tard, Schumacher va signer chez Benetton. Trois saisons après, il raflera son premier titre de champion du monde. " Ce que j'ai vu en 1991 n'était sûrement rien ", conclut Foster. Aujourd'hui le pilotage de Michael doit être infiniment meilleur.


Dernière édition par Greg Gouilly le Mer 10 Sep - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gregoryronotcreations.over-blog.com/
diev
Pilote de FR 2.0
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 45
Localisation : juste ici!
Emploi/loisirs : escroc
Humeur : mauvaise
Points : 3557
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Grands Prix de Légende : GP de Belgique 1991   Mer 10 Sep - 23:16

je me souviens comme si c'etait hier des debut de schumacher, pour rien te cacher, c'est a ce moment précis que j'ai commencé a me passionner pour la F1,
un type qui remplace bertrand gachot futur délinquant, au pied levé, un type qui arrivait des jeunes loups de l'équipe mercedes parmi frenzen et wendlinger, personne ou presque ne le connaissait et il a bluffé tous le monde.
des moment magique comme celui la, on ne le reverra plus, maintenant les pilotes sont des gamins trop gatés ou le hasard et le talent pur n'a plus sa place, pourquoi la F1 n'est plus aussi populaire que dans les années 90, parce que ce que bien plus que le fric, le pipole et les tribunaux sont en train de dénaturer ce sport, il n'y aqu'a voir ce funeste GP de SPA, de l'amende contre mc laren l'année derniere, revanche, coucherie et polémique, c'est la seule chose qui interresse.
sincerement, je regarde de moins en moins les grands prix et apres ce week end je me demande vraiment si la F1 a encore un interet sportif pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://dieusebastiencreation.over-blog.fr/
 
Grands Prix de Légende : GP de Belgique 1991
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands Prix side-car !
» La mémoire des Grands Prix moto
» Les Grands Prix de légende: GP d'Allemagne 1968 ou "L'eifel à l'aveugle".
» grand prix historique NOGARO + trophée alain fabre( photos )
» Grand prix d'Omaha beach : Coleville sur Mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F1Forum :: Formule 1 :: Histoire de la F1-
Sauter vers: